La paroisse célèbre le 4ème centenaire de la Congrégation de Saint-Maur

En novembre 1618 avait lieu, à l’Abbaye des Blancs-Manteaux, le chapitre de fondation de la congrégation de Saint-Maur. Existant jusqu’à la Révolution, la Congrégation de Saint-Maur a fédéré jusqu’à 200 abbayes bénédictines et prieurés dans un Royaume de France qui était moins étendu que notre pays à l’heure actuelle.

C’est aux Mauristes que notre paroisse doit son église, qui a été construite entre 1685 et 1690. Nous leur devons aussi notre presbytère, qui est, après une histoire mouvementée, le seul reliquat des bâtiments conventuels de l’Abbaye des Blancs-Manteaux. Lire la suite

Nouveau : visite guidée de notre église par smartphone

Du nouveau à la paroisse Notre-Dame des Blancs-Manteaux. Il est désormais possible que votre smartphone vous guide pour visiter notre église.

Pour cela, il suffit de flasher le QRcode qui se trouve sur l’affiche.

Cette visite est aussi accessible sur internet : http://ndbm75004.lpp.yt

Bonne visite !

 

Rencontre entre des représentants de l’Eglise et le président de la République

Le Curé de Notre-Dame des Blancs-Manteaux attire votre attention sur un événement significatif, qui constitue très probablement un véritable jalon pour une réflexion sur la place de l’Eglise dans la société en France, à savoir la rencontre qui a eu lieu le lundi 9 avril 2018 entre M. Emmanuel Macron, président de la République française, et des représentants de l’Eglise en France, au collège des Bernardins à Paris.

Voici le compte-rendu qu’en donne le site internet du Diocèse de Paris : Lire la suite

Colloque pour le quatrième centenaire de la mort de Mme Acarie.

MmeAcarieLes jeudi 12 et vendredi 13 avril 2018 à l’Institut Catholique de Paris aura lieu un colloque universitaire à l’occasion du quatrième centenaire de Mme Acarie, connue comme Bienheureuse Marie de l’Incarnation. Avant de rentrer au Carmel, Mme Acarie a habité dans notre quartier. L’hôtel de madame Acarie était situé au 11, rue Ferdinand Duval (à l’époque rue des Juifs), sur le territoire de notre paroisse actuelle. Elle a aussi logé chez son cousin Pierre de Bérulle, qui demeurait juste au chevet de l’église. Lire la suite