La paroisse a commémoré le quatrième centenaire de la Congrégation de Saint-Maur

Les 15 et 16 novembre 2018 notre paroisse a célébré le quatrième centenaire de la Congrégation de Saint-Maur .

Nous savons qu’en novembre 1618 avait lieu à l’Abbaye des Blancs-Manteaux le chapitre de fondation de la Congrégation de Saint-Maur. Existant jusqu’à la Révolution, la Congrégation de Saint-Maur a fédéré jusqu’à 200 abbayes bénédictines et prieurés dans un Royaume de France qui était moins étendu que notre pays à l’heure actuelle. C’est aux Mauristes que notre paroisse doit son église, qui a été construite entre 1685 et 1690.

Plusieurs événements ont été panifiés pour cette célébration qui avait pour nous une importance particulière.

Nos paroissiens ont participé au colloque intitulé “Les Mauristes entre histoire et théologie”. Ce colloque universitaire était organisé à l’Institut Catholique de Paris. Ce qui a été très marquant dans ce colloque, c’est qu’il a permis de voir comment les mauristes ont paisiblement vécu leur effort de réforme, tout en restant en relation avec la société de leur temps. Ce tableau historique avait plusieurs points de vue :

  • Le rapport à l’héritage représenté par la Règle de saint Benoît (Dom Barbeau et Odon Hurel),
  • La relation au Paris de l’époque (Bernard Hours),
  • Les répercussions médiatiques des discussions entre différentes sensibilités monastiques (Alain Lanavère),
  • Le souci de mettre en valeur, en les éditant, les fonds de bibliothèques (Jérémy Delmulle),
  • La façon dont les Mauristes ont utilisé leur emprise parisienne pour favoriser la réforme du clergé séculier (David Gilbert),
  • Le rapport des Mauristes à l’organisation de l’Eglise (Olivier Descamps),
  • La relation des Mauristes à leur patrimoine archietectural (Pierre-Marie Salé),
  • Leur souci missionnaire (Catherine Marin),
  • Leur héritage monastique (Claudine Blanchard),
  • Leur héritage intellectuel et érudit (Jean-Loup Lemaître),
  • Leur héritage patrimonial (Père Jean-Baptiste).

Téléchargez le programme du colloque sur les Mauristes

Introduit par une conférence d’Emmanuel Bellanger, un concert a permis de prendre connaissance des discussions portant sur la musique religieuse au XVIIème siècle.

Téléchargez le programme du concert “Visages sacrés de la France baroque. Une sobriété toute gallicane ?”

Présidée par notre Vicaire Général, le P. Alexis Leproux, une célébration eucharistique a permis de rendre grâce pour ce que nous ont laissé les moines mauristes et nous avons pu prier pour les vocations religieuses.