Sortie paroissiale à Nogent-le-Roi et à Chartres

1zDSC_0079

Notre sortie paroissiale du 14 mai nous a d’abord conduits à Nogent-le-Roi, haut lieu de l’histoire de France où l’on pouvait évoquer dans la splendide église Saint-Sulpice, le souvenir de sainte Jeanne de France et de saint Louis.

C’est don Hugues Mathieu qui nous accueillit en nous présentant les particularités de sa paroisse aux quarante églises confiées à la Communauté Saint-Martin. La messe fut ensuite célébrée avec une belle homélie consacrée au rosaire. Ce dimanche une solennité toute particulière était déployée en l’honneur de Notre-Dame de Fatima. Nous pûmes suivre à la fin de l’office la procession célébrant le centenaire des apparitions de 1917 qui se déroula en chantant et en priant autour de l’église.

Nous avons rejoins ensuite le presbytère où une belle salle ouverte sur le jardin nous était réservée. Un repas fraternel y fut joyeusement partagé.

Notre route nous conduisit ensuite vers Chartres où l’émotion était toujours aussi forte d’apercevoir, au loin sur la plaine beaucerone ensoleillée, les flèches inégales de la cathédrale chantée par Huysmans et Péguy. Une formidable guide nous fit découvrir avec émerveillement les secrets de la cathédrale dont le nettoyage est pratiquement achevé. Les vitraux bien sûr mais aussi l’ample vaisseau aux délicates couleurs médiévales retrouvées. La clôture de chœur retint notre attention. Datant du 16ème siècle, elle fait écho à celle, plus colorée de Notre-Dame de Paris. Cette incroyable dentelle de pierre à la blancheur retrouvée, évoque en scènes charmantes toute la vie du Christ, de l’Annonciation à l’Ascension. Nous fîmes halte devant l’insigne relique du Voile de la Vierge sobrement présentée dans un reliquaire de bronze doré luisant dans la pénombre d’une chapelle. La présence de ce voile à Chartres depuis l’an 876 et l’extraordinaire piété Mariale qui en découle, sont la raison même de l’extraordinaire aventure humaine qu’est la cathédrale de Chartres, œuvre commune de tout un peuple, du monarque au boulanger, tous uni par une même foi. Une piété qui se poursuit aujourd’hui comme nous le montre le nouveau mobilier liturgique dû au talent de l’orfèvre Goudji dont la très belle croix d’argent et de cristal de roche domine depuis Pâques l’autel de la croisée du transept. Cette croix est plus qu’une croix, c’est un reliquaire présentant aux fidèles un fragment de la Vraie Croix. Notre visite s’acheva par la contemplation des portails de la façade de la cathédrale.

Notre horaire ayant été respecté,  nous avons pu disposer de quelques instants de promenade autour de la cathédrale avant de rejoindre notre car et de rentrer à Paris, dans la bonne humeur et la joie des émotions partagées lors de cette belle journée.

2016-05-04 (0)    2016-05-04 (1)    2016-05-04 (2)    2016-05-04 (3)    2016-05-04 (4)    2016-05-04 (5)    2016-05-04 (6)    2016-05-04 (7)    2016-05-04 (8)    2016-05-04 (9)    2016-05-04 (10)   2016-05-04 (11)   2016-05-04 (12)    2016-05-04 (13)    2016-05-04 (14)    2016-05-04 (15)    2016-05-04 (16)