Églises jubilaires à Paris et indulgence plénière pour l’Année de la Miséricorde.

À Paris, 8 églises permettent de faire un pèlerinage et de passer une porte sainte tout au long de l’année.
Au cours de l’Année sainte, les fidèles sont invités à effectuer en paroisse ou seuls un pèlerinage dans ces églises jubilaires.

Les églises jubilaires à Paris sont :
– la cathédrale Notre-Dame de Paris,
– la basilique du Sacré-Cœur de Montmartre (18e),
– la basilique Notre-Dame-des-Victoires (2e),
– la basilique Notre-Dame-du-Perpétuel-Secours (11e),
– l’église Saint-Louis-d’Antin (9e),
– l’église Saint-Sulpice (6e),
– la chapelle de la Médaille-Miraculeuse (7e),
– l’église Notre-Dame de l’Assomption (mission polonaise, rue Saint-Honoré, 8e).

Au cours de l’Année sainte, les fidèles sont invités à effectuer en paroisse ou seuls un pèlerinage dans ces églises jubilaires. Ils pourront s’y confesser et y obtenir l’indulgence plénière accordée par le Saint-Père aux conditions habituelles : désir de changement de vie, confession sacramentelle avec absolution personnelle, prière aux intentions du Pape, profession de foi (récitation du Je crois en Dieu).

Tandis que le pardon sacramentellement reçu assure au baptisé qu’il est pleinement rétabli dans l’amitié de Dieu et lui accorde la grâce de l’Esprit-Saint pour qu’il puisse lutter toujours mieux contre le péché,l’indulgence donne l’espérance que les conséquences des péchés commis n’empêchent pas, au terme de l’histoire, l’accomplissement de l’œuvre de Dieu. L’indulgence peut être gagnée pour soi mais aussi pour des défunts.

Dans sa lettre du 1er septembre 2015 à Mgr Fisichella, président du conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation, le Saint-Père donne des indications sur la manière dont les malades et les personnes âgées peuvent bénéficier de l’indulgence (en vivant leurs souffrances comme une expérience de proximité avec le Seigneur et en recevant la communion ou en participant, même par la télévision ou la radio, à la messe). Il donne aussi des indications pour les personnes détenues en prison.

Précision apportées par la lettre du Pape à Mgr Fisichella, le 1er septembre 2015

Les prêtres ayant à Paris les pouvoirs de confesser ont depuis plusieurs décennies la faculté de lever l’excommunication qui frappe ceux qui ont commis un avortement, soit en le demandant, soit en le mettant en œuvre, soit en poussant une personne à le commettre. Pendant l’« Année de la miséricorde », cette faculté est accordée à tous les prêtres du monde ayant validement reçu les pouvoirs de confesser. Pendant cette année, les prêtres de la Fraternité Saint-Pie-X donneront validement et licitement l’absolution aux fidèles qui se confesseront à eux. La signification de ces mesures est expliquée par le Saint-Père dans sa lettre à Mgr Fisichella.

Les portes saintes à Paris

Cathédrale Notre-Dame de Paris

JPEG - 412 ko

Voir l’album photo http://www.paris.catholique.fr/ouverture-de-la-porte-sainte-de.html

Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre

JPEG - 397.8 ko

Chapelle de la Médaille-Miraculeuse

JPEG - 284.1 ko

Église Saint-Sulpice

JPEG - 238.1 ko

Église Saint-Louis d’Antin

JPEG - 298.5 ko